Deux semaines pour transformer l’essai

Dimanche, les Français ont décidé de placer en tête du premier tour de l’élection présidentielle Emmanuel Macron, et ainsi de marquer leur volonté de renouvellement de notre classe et de nos pratiques politiques. Je me suis exprimé ces dernières semaines sur le choix de raison et de cohérence qui a été le mien en soutenant Emmanuel Macron.

Son désir de faire émerger de nouvelles protections sociales et de mettre en place une véritable égalité des chances pour permettre à chacun de réussir m’ont pleinement convaincu, tout comme sa volonté de mener une politique pro-européenne et d’intégrer la France dans le monde au plutôt que de fermer les frontières . Alors oui je suis heureux de voir cet homme, ces idées et ce programme au second tour de l’élection présidentielle.

Néanmoins, étant d’une génération qui s’est construite sur le choc traumatique du 21 avril 2002, ce sentiment est malheureusement terni par la présence et le score du Front National et de Marine le Pen au second tour.

Nous devons désormais, avec force et vigueur, repousser le plus largement possible le Front National du pouvoir, en votant massivement pour Emmanuel Macron. Je sais la perplexité dans laquelle beaucoup sont à devoir choisir entre deux candidats qui n’ont pas été les leurs durant cette campagne.

Pour autant, on ne peut transiger sur la défense de notre République, sur nos valeurs de tolérance, d’ouverture et d’accueil, qui ont fait la France durant des siècles. C'est bien cela l’enjeu de ces deux prochaines semaines, et il me paraît inenvisageable de choisir l'échappatoire irresponsable du “ni-ni”, ou même de “botter en touche”.

Ces valeurs, Emmanuel Macron les porte et les défend. Et si l’Europe est un des sujets centraux de cette élection, et marqueur de nombreux clivages, je pense sincèrement qu’Emmanuel Macron porte non seulement la vision d’une Union qui défendra davantage les droits sociaux et ceux des travailleurs, mais qu’il est par ailleurs en capacité d’introduire pour ces derniers des protections nationales supplémentaires à travers la généralisation des allocations chômage ou un effort sans précédent sur la formation. Il apportera davantage de pouvoir d’achat aux plus modestes et aux classe moyennes avec l’augmentation de la prime d’activité, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages ou encore les augmentations du minimum vieillesse et de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH).

Et quand bien même la vision d’Emmanuel Macron ne vous paraîtrait qu’insuffisamment satisfaisante, quelles que soient vos raisons et motivations, considérez avec raison qu’avec Emmanuel Macron vous aurez toujours la liberté (à laquelle il est très attaché) d’exposer vos griefs et d’exprimer vos divergences. Rien n’est moins sûr avec le Front National.

Aussi, avec toute la force de ma volonté, avec toute mon énergie, je vais continuer à faire campagne pour mon candidat, pour Emmanuel Macron, afin qu’il ait tous les moyens nécessaires pour réformer la France, et pour que rien ne soit laissé au Front National. J’appelle tous les républicains, tous les progressistes et tous les humanistes à se joindre à nous. Je suis certain que nous serons nombreux à nous retrouver et que, le 7 mai, nous transformerons l’essai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *