Qui suis-je ?

Enfant d’enseignante, j’ai passé mon baccalauréat en banlieue parisienne, à Champigny-sur-Marne. J’ai ensuite poursuivi me études supérieures à SciencesPo Paris. Ne venant pas d’un milieu aisé, ce sont les bourses étudiante et divers petits boulots d’été qui m’ont permis de financer des études à l’issue desquelles je me suis spécialisé en droit public.

Ces études, ainsi que mon engagement à gauche, m’ont offert la chance de pouvoir servir l’intérêt général en travaillant au Ministère des Transports. Aujourd’hui, juriste, je travaille à l’Assemblée Nationale .

Mon engagement à gauche, au sein du Parti socialiste, m’a conduit à défendre l’intérêt des Meldois au conseil municipal de Meaux et à la Communauté d’ Agglomération du Pays de Meaux. Ce mandat, exigeant mais passionnant car aux prises concrètes avec les préoccupations quotidiennes de mes concitoyens, m’occupe depuis 2014. Les problématiques sont nombreuses face à l’absence de vision et d’ambition de la droite locale pour ma ville, et je m’efforce d’être le porte-voix d’une urbanisation modérée et écologique, respectueuse des services (transports, santé ou encore culture) qu’une Mairie comme celle de Meaux est en devoir d’offrir à sa population. Ce qu’elle fait malheureusement trop peu ou mal. Par affinité personnelle tout autant que par conviction, l’école est une priorité de chaque instant que je défends et promeut partout où cela est nécessaire et possible.

J’ai la volonté de défendre des valeurs de justice sociale, au service d’un meilleur vivre ensemble qui n’est accessible qu’à travers l’action politique. Même si celle-ci a ses défauts et qu’elle n’est que trop rarement valorisée par ceux qui la servent. On a trop galvaudé le mot de renouveau, mais celui-ci est pourtant nécessaire dans le monde politique. Trop peu d’élus, trop peu de renouvellement, trop de mandats pendant trop longtemps avec trop peu de diversité dans la représentation ont éloigné les citoyens de la politique. Il est temps de leur rendre les clefs du camion, et de commencer par les écouter avant de leur demander de nous écouter. A mon petit niveau, c’est ce que je m’efforce de faire à chaque fois que j’en ai l’occasion.

bastien-marguerite
SUIVEZ MON ACTUALITÉ